2 sur 34 pages

Val-Jalbert: La première phase du projet de compensation du poisson sera réalisée à compter du 15 janvier

Lundi le 13 janvier 2014
Val-Jalbert: La première phase du projet de compensation du poisson sera réalisée à compter du 15 janvier

La première phase des travaux du projet de compensation du poisson prévu dans le cadre de l’aménagement d’une minicentrale hydroélectrique à Val-Jalbert se déroulera à compter du mercredi 15 janvier prochain, dans un secteur de la rivière Ouiatchouan situé à 950 mètres en amont du futur barrage.

Ces travaux consistent à aménager un seuil par méthode d’enrochement, d’une largeur de 42 mètres, ainsi qu’une frayère pour l’omble de fontaine sur une superficie de 800 mètres carrés. Ils seront exécutés par le Groupe Synergis, une entreprise de la Mauricie qui possède une vaste expertise dans le domaine, ayant notamment réalisé des ouvrages similaires dans le cadre de projets d’Hydro-Québec. L’entreprise avait obtenu le contrat après avoir remporté un appel d’offres en juillet dernier.

La phase préliminaire s’amorce le mardi 14 janvier avec la mobilisation des équipements et la préparation des accès au site. Les travaux devraient débuter le lendemain et prendre fin le vendredi 17 janvier si les conditions naturelles sont favorables. Dans le cas contraire, une prolongation est envisageable au cours de la fin de semaine. La première étape consiste à transporter sur le site les matériaux rocheux, qui proviennent du dynamitage effectué lors de la construction de la prise d'eau, par deux camions articulés tout-terrain. Par la suite, le seuil sera aménagé à l’aide d’une pelle mécanique selon les spécifications prévues aux plans et devis. La dernière étape consiste à aménager la superficie de fraie avec du gravier naturel qui sera étendu sur la superficie prévue (800m2), ce qui augmentera temporairement la turbidité de l’eau.

La Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean en vedette dans la revue Liaison Énergie-Francophonie

Mercredi le 8 janvier 2014
La Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean en vedette dans la revue Liaison Énergie-Francophonie

La Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean est en vedette dans l’édition numéro 94 (2e et 3e trimestres 2013) de la revue Liaison Énergie-Francophonie, le support privilégié de diffusion de l’information de l’Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD). Ce dernier est un organisme subsidiaire de l’Organisation internationale de la francophonie.

Le thème de la revue, publiée sur une base trimestrielle, était «Énergies renouvelables : Production distribuée et communautaire ».

Dans la section portant sur les modèles d’appropriation communautaire, en page 38, le président et porte-parole de la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, Denis Taillon, y signe un long texte intitulé «L’appropriation communautaire des projets d’énergies renouvelables». D’entrée de jeu, il dresse un portrait de la Société qui se veut un organisme sans but lucratif, 100 % public, qui résulte d’une entente stratégique de développement énergétique unique au Québec entre élus autochtones et allochtones possédant une volonté concertée d’assurer le développement de leurs communautés respectives à travers une vision plus large de gouvernance locale, d'autonomie régionale et de réappropriation des ressources naturelles du territoire.

La mission de la Société, la mise en place de sa stratégie sociale, ses projets de minicentrales hydroélectriques à Val-Jalbert et à la 11e chute de la rivière Mistassini, l’intégration harmonieuse de ses projets, le levier économique qu’ils représentent et l’innovation dont a fait preuve la Société tout au cours de leur développement, sont autant de volets abordés dans l’article couvrant un total de 5 pages dans la publication.

Pour télécharger la version .pdf de la revue

2 sur 34 pages